Mieux gérer mon salon

Covid-19 : Comment adapter son salon de coiffure et ses équipes aux nouvelles normes sanitaires ?

Cet article fait suite au wébinaire réalisé jeudi 7 Mai à 15h par Jean de la Porte, co-fondateur de LeCiseau. La fiche pratique métier coiffure n’a pas encore été validée par le gouvernement à cette date. L’UNEC a publié la vieille un article visant à « transmettre les grands principes figurant au sein de la fiche paritaire réalisée par la branche. » Ce wébinaire vous donne donc les derniers tips et bonnes pratiques recueillies avec les différents acteurs, avant une validation officielle par le gouvernement.

Jean était en compagnie de 2 gérantes de salons de coiffure pour témoigner sur leur préparation de la reprise sur les 3 thèmes du wébinaire : préparation de son salon, des collaborateurs et des clients.

  •  Johanna, gérante de la Maison Carita à Nice, et de son salon de coiffure Léonor Greyl. Johanna manage une équipe de 5 coiffeurs.

Comment préparer votre salon ?

Isabelle, Johanna, quels aménagements avez-vous prévus pour votre salon ?

Isabelle : « Pour lundi, comme dans beaucoup de salons, on a fait un mètre de distance entre chaque poste de coiffage, également pour la technique et le bacs (1 bac sur 2). Pour les coiffeurs, on a les masques, les gels hydro-alcooliques, les capes, peignoirs et serviettes jetables pour les clients. Ensuite on a aussi les lunettes de protection, et une visière pour le coiffeur qui s’occupe de la barbe »

Johanna : « On a cette chance d’avoir des cabines de soins esthétiques privées, ce qui me permet d’avoir des coiffeuses qui vont y travailler ; on n’aura donc plus ce problème de distanciation physique. Je demande toujours si la cliente a un peu plus peur, je vais la mettre dans une cabine privée. Sinon dans le salon, il y a des miroirs entre les clients, donc les distances sont respectés. Pour le comptoir d’accueil, j’ai mis un plexy, et j’ai condamné un bac sur deux dans le salon »

Recueil de bonnes pratiques :

  • Epurer la zone d’attente : enlever des chaises, ne pas hésiter à faire patienter les clients en dehors du salon.

Johanna : « pour l’attente, j’ai précisé aux clientes qu’il n’y aura pas de magazines, donc il faut qu’elles viennent avec un livre ou leur téléphone. Elles ne seront pas toutes ensemble dans la salle d’attente. Donc comme il ne faut pas qu’elles soient réunies, donc soit elle patienteront dans la cabine privée ou à l’extérieur et je les appèlerai quand elles peuvent rentrer »

  • Epurer le salon : enlever un maximum d’objets, des meubles et d’éléments à devoir désinfecter et libérer de l’espace.
  • Espacez les clients : condamner certains postes de coiffage si nécessaire, séparer les bacs à shampoing par une plaque de plexy ou condamner un bacs sur deux.
  • Repenser le parcours client : faire l’exercice d’un client qui entre dans le salon, placer du gel hydro-alcoolique à l’entrée du salon, tracer un parcours fléché pour guider les clients éventuellement.

Isabelle : « l’avantage c’est que grâce à LeCiseau, et aux promotions différentes de -30% ou sans promotion, j’ai un bon nombre de RDV par Internet donc on a une visibilité sur la semaine qui se remplit assez vite. Les coiffeurs vont arriver en horaires décalés et les clients pourront rentrer dans le salon uniquement s’ils ont rendez-vous. S’ils n’ont pas rendez-vous, il faudra qu’ils attendent qu’on vienne leur ouvrir la porte, voir si c’est possible ou non de les prendre en charge. Pareil pour les personnes qui veulent acheter des produits, on les servira. Il y a pas mal de chose qui vont changer dans la gestion quotidienne du salon. »

  • Limiter le vestiaire : pas de vestiaire en place pour les clients

Isabelle « Pour le vestiaire, j’ai mis des housses et j’ai fait faire par ma pharmacie du gel hydro-alcoolique en spray. Il y en aura un par tablette et pour chaque coiffeur pour ne pas passer 3 heures à faire le ménage entre chaque client. Ce spray a la même propriétaire que les gels pour les mains. Aussi, les toilettes sont réservés uniquement aux coiffeurs, je préviens les clients au téléphone »

  • Supprimer les objects de contact : enlever les magazines, les bonbons, ne plus proposer de boissons chaudes.
  • Assurer une bonne aération du salon : éteindre la climatisation, laisser la porte d’entrée du salon ouverte tant que possible, mettre en place un tri des déchets et des ustensiles (propres vs à désinfecter), l’UNEC conseille d’« aérer régulièrement, toutes les 3 heures, les pièces fermées, pendant quinze minutes »
  • Prévoir le matériel assurant la sécurité des coiffeurs et des clients : comme les masques, les lingettes désinfectantes, les peignoirs jetables ou à laver entre chaque client, visières ou lunettes.
  • Prévoir un protocole de désinfection : les bacs (sans oublier le repose cou), les postes, les tables, les fauteuils, les parties communes, les outils et le sol une fois par jour au minimum. Il est conseillé de garder le matériel de protection (masque etc.) pendant le nettoyage et d’utiliser les produits de désinfection adéquats pour le sol (des produits contenant un tensioactif).

Johanna « Je pense faire une fiche de suivi de nettoyage, c’est important que toute l’équipe participe, notamment pour les parties communies (toilettes, rampes, poignées etc.). Je veux que tous les collaborateurs participent et mettent la main à la pâte. Il faut vraiment que le salon soit toujours impeccable. »

Bruno Amaru, du salon de coiffure Christophe Bruno dans le 11e de Paris a fait une vidéo qui montre la mise en place de son salon de coiffure.

Tips :

  • Préparer des petites affiches pour les clients, et ainsi animer le changement : à l’entrée du salon, sur les postes de coiffage, à l’accueil, au niveau des étagères de produits etc.

Comment préparer votre équipe de coiffeurs ?

Isabelle, Johanna, quelle organisation avez-vous prévu pour votre équipe ? qui travaille ? utilisation du chômage partiel ?

Johanna : « Je veux que toute l’équipe soit impliquée, qu’elle me donne des idées. Pour ça, on a fait une réunion avant de tout mettre en place, ça été plus difficile sans la fiche sanitaire officielle, et sans savoir ce qui était vraiment nécessaire. Nous avons établi ensemble notre propre fiche sanitaire, en étudiant le nouveau parcours client, le temps nécessaire entre chaque client etc. Toute l’équipe de coiffeurs reprend comme avant à partir du 11 Mai. On est a plein régime, car nous avons beaucoup de demande, mais l’espace nous permet de garder la même organisation. »

Isabelle : « on a passé beaucoup de temps au téléphone à préparer. Je leur ai envoyé les fiches techniques qu’on a eu par nos fournisseurs, ce n’est pas la fiche officielle mais il y a beaucoup de points cruciaux et on a essayé d’appliquer au maximum tout ce qui a déjà mis dedans »

Recueil de bonnes pratiques:

  • Prévoir tout le matériel nécessaire : attention à la sur-enchère de matériel qui n’ont pas été jugés nécessaire par la profession ( exemple : sur-blouse en plus des blouses habituelles / sur-chaussures)
  • Former aux mesures sanitaires les collaborateurs pour qu’ils se protègent bien ainsi que leurs clients.
  • Rassurer et construire avec les collaborateurs la nouvelle organisation pour que chacun se sente impliqué et à l’aise. Il faut essayer de lever les craintes en essayant d’y répondre par du concret.
  • Répartir les tâches : remplir le push/push de gel hydro-alcoolique, répondre au téléphone, nettoyer le sol, désinfecter des brosses etc.

Isabelle « j’ai uniquement fait une modification de l’organisation pour le téléphone et la gestion des fiches clients sur l’ordinateur. On sera 2 à avoir un téléphone pour ne pas perdre du temps et se le passer. Ensuite, c’est moi qui rentre les fiches clients dans l’ordinateur à la caisse pour gagner du temps »

Johanna « Pour moi, c’était déjà comme ça : je gérais l’accueil, la prise de RDV, le planning et la caisse et tout donc ça ne change rien »

  • Réserver une salle pour les pauses et changement du personnel : pouvoir pour se changer et ne pas emmener les habits du salon à la maison, sécuriser la prise des repas en demandant, dans l’idéal, d’amener leur plat.

Isabelle « on a une salle de repos avec une cuisine, ils ne déjeuneront pas ensemble mais à tour de rôle, et il y aura tous les sprays pour désinfecter pour la personne suivante. On a aussi la chance d’avoir une cours extérieure, donc ils pourront aussi déjeuner dehors s’ils le souhaitent. »

Johanna : « Les pauses ne seront pas en même temps, on a aussi un espace cuisine/ vestiaire pour manger à tour de rôle »

Tips :

  • Certains salons font des roulements dans les plannings de l’équipe : en élargissant les horaires d’ouverture et 2 sessions en roulement: 8h-14h / 14h-20h. Cela évite d’avoir la pause déjeuner au salon.

Comment préparer vos clients ?

Isabelle, Johanna, comment avez-vous prévenu vos clients de la réouverture?

Isabelle « Au bout de la deuxième semaine, j’ai fait le transfert d’appels. Ça m’a permis de prendre déjà beaucoup de RDV. Ensuite, via LeCiseau ça a été un gain de temps d’avoir les RDV en ligne puisque j’ai pas mal rempli le planning grâce à ça. Le lundi, on arrive au salon, on connait déjà notre planning, et on ne va pas passer notre journée au téléphone. On a aussi communiqué via les réseaux (sur Facebook et Instagram) »

Johanna « J’ai fait aussi le transfert d’appels. J’ai beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux et sur notre site internet. J’ai envoyé un e-mailing à tous les clients pour qu’ils puissent prendre RDV sur notre site internet, par téléphone ou par mail. Et j’ai fait aussi beaucoup de phoning de mes meilleurs clients pour prendre des nouvelles, leur dire qu’on ouvrait le 11, ce qui débouchait presque toujours sur un RDV. J’ai bien précisé les mesures sanitaires, pour les rassurer, aussi pour qu’elles prennent bien leur masque. Il ne faut pas oublier que la coiffure c’est du bien-être, on ne vient pas chez le coiffeur pour avoir la boule au ventre. J’essayais donc toujours d’avoir un discours positif et rassurant, venez-vous détendre chez nous ! « 

Recueil de bonnes pratiques :

  • Organiser son planning avec les RDV en ligne : pas de no-shows avec le paiement en avance (comme via LeCiseau.fr). Cela évite aussi l’échange d’argent et permet de respecter la distanciation sociale.
  • Combler les créneaux disponibles avec de nouveaux clients. La reprise, ce n’est pas un sprint de quelques jours : c’est un marathon pour rattraper le retard pris ces deux derniers mois.
  • Informer les clients au maximum en amont sur les nouvelles règles : RDV obligatoire, pas d’accompagnant, pas de vestiaire, obligation de porter un masque, potentiel supplément par rapport à d’habitude pour aider à financer les kits d’hygiène par exemple. Vous pouvez imprimer et afficher cela sur la porte d’entrée de votre salon de coiffure.

Tips :

  • Publier des formats rassurants sur le respect des règles dans le salon sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook etc.). Vos clients peuvent aussi y participer, et cela permet de les rassurer tout en les informant.
  • Activer le paiement sans contact de son terminal de CB (il va passer de 30 € à 50 €) en appelant sa banque pour faire les changements d’appareils compatibles ou de logiciel : mise à jour)

Johanna « je suis rentrée en contact avec un salon en Suisse, dont le déconfinement a eu lieu la semaine dernière. Elle, son retour sur la première semaine, c’est de bien faire attention à son planning de RDV et de laisser un temps pour désinfecter entre les clients, parce que cela prend un peu de temps. Elle parlait aussi d’une fatigue et stress de ses collaborateurs et si elle devait le refaire, elle aurait peut-être pris plus de temps en amont pour les briefer sur cela »

A nouveau, un grand merci à Johanna et Isabelle pour leurs témoignages très intéressants.

N’hésitez pas à partager vos bonnes pratiques et vos commentaires

Si vous souhaitez faciliter votre reprise avec de la prise de rendez-vous en ligne, et du paiement en avance, devenez partenaire en cliquant ci-dessous.

Partager:

2 commentaires

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.