Satisfaire mes clients

Coloration végétale : dois-je mettre mon salon au vert ?

Le saviez-vous ? La coloration végétale existe depuis l’antiquité ! Cela fait des années qu’elle est commercialisée par des marques spécifiques telles que Couleur Chocolat, Marcapar ou encore Couleur Gaïa. Les consommateurs étant de plus en plus soucieux de ce qu’ils consomment, on assiste aujourd’hui à un véritable boom de la naturalité. L’Oréal, le leader mondial des cosmétiques, en a profité pour lancer sa propre gamme : Botanéa. Preuve que la coloration végétale est bel et bien en train de se démocratiser !

La coloration végétale : un succès fulgurant

Cette fureur soudaine s’explique tout d’abord par la tendance du moment : les bienfaits du végétal et du naturel. La cosmétique naturelle connaît un essor remarquable depuis 2015 et le potentiel de croissance de ce marché est considérable. Si la coloration végétale a tant de succès, c’est parce qu’elle présente l’avantage d’être peu agressive pour le cheveu. Sa recette est simple : eau, pigments extraits de plantes tinctoriales (henné, indigo, cassia, camomille, garance…) et parfois huiles naturelles (huile de jojoba, huile de coco…) ou beurre de karité. Son fonctionnement est comparable à un soin : les écailles du cheveu sont nourries en profondeur. La coloration végétale enrobe le cheveu et lui donne force et brillance. C’est tout le contraire d’une coloration classique d’oxydation qui ouvre l’écaille du cheveu, y accroche des pigments chimiques et la referme. La coloration végétale répond donc à la première insatisfaction client en termes de coloration d’oxydation : les dégâts causés aux cheveux.

En parallèle, L’Oréal Professionnel a contribué à cet essor fulgurant. En mai dernier, le groupe a lancé Botanéa, une gamme de coloration professionnelle 100% végétale et végan à base de trois plantes récoltées en Inde : henné, indigo et cassia. En même temps, le groupe a lancé « Source Essentielle », une gamme de soins professionnels d’origine naturelle rechargeables en salon. Un pas de plus sur un marché en plein boom !

Une tendance adaptée à mon salon ?

Dans un premier temps, la coloration végétale serait un service à ajouter à votre carte de prestations, et non à substituer à vos colorations classiques. En effet, elle présente des avantages et des inconvénients à connaître.

Ses avantages ? C’est un véritable atout de différenciation ! Se renouveler, se diversifier et suivre les tendances sont les meilleurs moyens pour fidéliser sa clientèle ou conquérir un nouveau public. En effet, 40% des personnes non-consommatrices de colorations capillaires l’expliquent par : le risque d’allergies, l’attente l’un enfant et la suite de problèmes de santé. La coloration végétale ne présente aucun danger pour ces trois explications. Avec la coloration végétale, vous proposez de la nouveauté et de l’exclusivité, une véritable valeur ajoutée qui vous permettra de vous distinguer très nettement de vos concurrents. D’une part, vos clients habituels s’intéresseront à cette nouvelle offre et d’autre part, vous pourrez vous constituer une toute nouvelle clientèle en ayant élargi votre cible. Pour vous professionnels ? La coloration végétale est meilleure pour votre santé ! Elle n’irrite pas votre peau, l’odeur n’est pas désagréable et vous n’inhalez pas de produits chimiques. De plus, vous faites un beau geste pour la planète sans pour autant altérer la qualité de vos services.

Ses inconvénients ? Elle ne permet pas de réaliser certains changements radicaux (passer du brun au blond par exemple), son temps de pose est supérieur aux colorations classiques, et en présence d’une grande quantité de cheveux blancs, deux couches seront nécessaires pour une couverture optimale.

Cependant, les marques, telles que L’Oréal Professionnel, ont fait des progrès considérables en matière de temps de pose, de couverture de cheveux blancs et de diversité de nuances de couleurs. Certaines croyances, autant chez les clients que chez les coiffeurs, ne sont plus vraies ! Si vous envisagez de proposer la coloration végétale dans votre salon, vous devrez suivre une formation passionnante pour être capable de diagnostiquer un client, expliquer son fonctionnement et ses propriétés, comprendre les différentes recettes de plantes et apprendre la technique d’application.

Alors, seriez-vous prêt à passer au vert ?

Partager:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *