Témoignages

Témoignage LeCiseau.fr N°4

Benjamin Stalter optimise les heures creuses de ses 3 salons de coiffure avec LeCiseau.fr depuis presque deux ans. Benjamin est responsable de 3 salons de coiffure, et manage une quarantaine de collaborateurs. Interviewé dans son salon de Brumath, à côté de Strasbourg, Benjamin raconte son expérience LeCiseau.fr.

Le témoignage de Benjamin Stalter en vidéo !

Pourriez-vous commencer par vous présenter et nous parler rapidement de vos salons ?

Benjamin : J’ai actuellement 3 salons avec une quarantaine de collaborateurs. Ce sont des salons moyenne gamme, moyenne gamme plus. On s’engage à avoir un vrai service client, à ce que la cliente vive un moment un peu spécial chez nous, dans nos salons.

A côté de ça, je suis aussi créateur de collections pour Coiffeurs en France (Label artistique de l’UNEC)

LeCiseau est partenaire de l’UNEC, pouvez-vous rappeler l’offre dont les adhérents bénéficient ?

Benjamin : Les adhérents de l’UNEC ont 3 mois d’exonération de commissions pour débuter et voir un peu comment le service fonctionne et si on est satisfait ou pas.

Comment s’est passée l’inscription sur LeCiseau.fr ?

Benjamin : L’inscription a été très facile, avec l’aide d’un commercial. À partir du moment où j’ai décidé de lancer ce service, on a eu une petite journée de discussion et de mise en place et en 24 heures on a eu les codes d’accès à la plateforme.

Les équipes ont été formées très rapidement puisque c’est très simple. On a eu les premières clientes dans la semaine, même dans les quelques jours qui ont suivi l’inscription.

Qu’est-ce qui vous a plu dans le concept LeCiseau.fr ?

Benjamin : Ce qui m’a plu en premier c’est qu’on a tous des heures creuses, et on doit les remplir. Et notre défi est qu’on une gestion de planning parfois délicate. Certains jours, on estime qu’on aura du travail et ce n’est pas forcément le cas. Parfois, on estime que les journées sont calmes, et finalement elles seront bien remplies.

Comment gérez-vous votre agenda LeCiseau en conséquence ?

Benjamin : Le soir à la fermeture du salon, on regarde notre planning du lendemain et en fonction de nos créneaux, on va peut-être mettre LeCiseau la veille parce qu’on sait que beaucoup de gens réservent le soir ou même la nuit.

Si le matin, le téléphone sonne beaucoup, s’il y a beaucoup de gens qui poussent la porte, on peut se permettre de compléter notre flux avec les rendez-vous LeCiseau.

Qu’est-ce qui a changé dans votre salon depuis le partenariat ?

Benjamin : on a une meilleure optimisation des plannings puisqu’on a une connaissance dès le matin du rythme de la journée. Si on a un creux, on sait qu’on va programme du LeCiseau, qui va quasiment à chaque fois nous le remplir.

Malgré le fait qu’on soit en galerie commerciale avec du flux, il y a quand même des périodes où il n’y en a pas. Là, LeCiseau permet de ramener un flux supplémentaire au salon de coiffure.

Que pensez-vous du système d’avis sur LeCiseau.fr ?

Benjamin : Je dirai que cela nous donne une visibilité. LeCiseau nous ouvre une vitrine digitale. Le fait que nos collaborateurs soient notés par les clientes, cela crédibilise encore plus nos prestations de services. Toutes nos collaboratrices se prennent au jeu. Ça les re-motive et ça les valorise.

Si de temps en temps, il y a un avis qui est moins bon, ce n’est pas grave, ça permet aussi de nous améliorer. Il m’est déjà arrivé un matin d’arriver, une collaboratrice me dit : « t’as vu le dernier avis que la cliente m’a laissée ? » Et bien, elle était re-motivée pour la journée !

D’un point de vue de manager pour les plus jeunes de l’équipe, qu’est-ce que LeCiseau vous apporte ?

Quand on a des juniors ou des jeunes talents qui se développent dans leur travail, LeCiseau leur permet de se forger eux-mêmes une clientèle plus rapidement. Quand il y a un junior qu’on fait évoluer dans le salon, dans la tête des gens ça reste quand même encore l’apprenti. Et c’est dur, quand même une fois qu’ils sont capables, la réaction des clientes habituées :

– Maintenant, il va s’occuper de vous (Benjamin)

– Ah bah non, c’est un apprenti » (Cliente)

Alors que quand il y a des notes sur LeCiseau disant qu’il a eu un 9/10 avec un commentaire « Il s’est bien occupé de moi », la cliente ne sait pas qu’untel est coiffeur, l’autre est apprenti.

Bonjour, vous êtes le coiffeur ? (Cliente LeCiseau)

Oui. (jeune coiffeur)

Partager:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *